Je suis un fantôme

Noyée

Je suis un fantôme lesté de brume, qui se noie

Dans les eaux gelées du grand lac de la solitude.

Seule, seule, seule, je me débats dans mes incertitudes

Et les passants sur la berge jamais ne me voient.

*

Maudite  par ce passé enchaîné à mes pieds,

Je coule et je coule jusques aux fonds de l’oubli.

Jusques aux fonds sombres, tristes et froids de l’oubli

Et mon âme flotte dans ces abîmes insensés.

*

Ici ne résonne qu’un silence chagrin

Et l’obscurité d’une nuit hantée de regrets.

Mon esprit y est condamné à divaguer

Sans jamais plus d’espoir de retrouver de matin.

*

Dodo (27- 28 septembre 2015)

 

src= »http://2.bp.blogspot.com/-o8Co8ZI57ns/TsT2VkyGYZI/AAAAAAAABK8/uS6pag8Ypu4/s1600/___and_breathe_out_by_Gwarf.jpg » data-bm= »76″>

2 réflexions au sujet de « Je suis un fantôme »

  1. N’ai-je pas écrit « splendide » sur un autre lieu ?
    Pardonne donc cette indélicatesse de mots.
    Je préfère « sublime » pour tout ce qu’il dégage… Et plus encore !
    Petite fée ne t’endors pas…

    1. Mille mercis mon chat, j’aime quand tu aimes et je crois pouvoir dire qu ‘ en ce moment peu de gens me donnent le courage de continuer et m’offrent un peu d’inspiration mais toi, tu fais trouver les mots force. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *